. . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . where ImagInatIon comes to play

Thursday, January 10, 2008

histoires de la rivière aux rats

un petit roi:

~ tu as le chapeau. aujourd’hui tu es roi – le roi du royaume de la rivière au rat, et moi, je suis ton sujet…je lui dis çà comme je baisse ma tête et hausse mes bras en respect du petit roi.
il sourit. il veut rire de moi. il ne me trouve pas raisonable. le voyant là avec son chapeau trop grand me ramène à l’histoire du petit prince, et moi, je veux jouer. mais comme l’après-midi devient soirée et miguel et moi se promène main en main sur le gravier qui nous emporte vers le lac, je lui demande s’il aime être roi pour un jour. il me dit que non.
~
tu ne veux plus être roi?
~ non.
~ tu veux être quoi?
~ rien.
~ pourquoi?
il me répond sans hésitation,
je suis trop petit pour être quelque chose de grand.

moi, j’hésite. je veux lui dire qu’il n’est pas trop petit, qu’il est plus important que les rois grands. mais je comprends prochainement que miguel n’a aucun problème étant petit, que ce n’est pas une mauvaise chose du tout, que c’est moi qui voudrais bien être petit comme lui et comprendre la vie sans effort.

nous sommes maintenant près du lac, et je lui montre le gros drapeau canadien qui se balance là-haut dans le vent. je crois qu’il aimera ça, comme la seule chose qu’il dessine, ce sont les drapeaux.
~ c’est quoi ça? il me demande.
~
mais-c’est un drapeau, comme ceux que tu dessine. tu aimes les drapeaux, non?
~ oui…
mais lui, il veux me montrer le signe de traffique au loin…
~ regarde! stop! ça dit STOP!
~
oui…
j’essaie encore,
pourquoi tu dessine les drapeaux?
~ je l’sais pas.

cette fois, je me sens perdue. je croyais le connaître un peu. mais j’accepte sa réponse…ce n’est pas toujours nécéssaire de comprendre afin d’apprécier.

plus tard, à la rivière, je lui demande de me dessiner un drapeau. il me dessine un drapeau, pendu sur un poteau…
~ c’est pour toi, il me dit souriant, et m’explique que je devra planter mon poteau dans la terre.
j’apprécie son don, mais je ne le trouve pas complet. je le redonne en lui demandant s’il peu, s’il-vous-plaît, dessiner une fleur sur mon drapeau.
il me dessine une fleur qui ressemble à un homme bâton, mais je suis contente. je place mon drapeau entre les dernières pages du petit prince, et comme le petit prince, je me sens soudainement apprivoisée…



No comments: